Actualité de l'AIU

La Newsletter AIU Mai - septembre

 Newsletter

de l’Alliance israélite universelle

 

S o m m a i r e

Les Événements
Les écoles de l’AIU
Les partenariats
Les activités de l’Institut Européen Emmanuel Levinas  
La Bibliothèque de l’AIU
Les activités de la médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild
Le carnet

 


Les Evenements


Mikvé Israël accueille le 1er Campus Charles Netter
Juillet 2012

Le Campus international Charles Netter, organisé par l’Alliance israélite universelle, s’est déroulé du 9 au 30 juillet 2012, au sein du magnifique cadre de Mikvé Israël. Ainsi, 136 enfants de 11 à 17 ans de différents pays (France, Israël et Hongrie), en majorité élèves des écoles de l’Alliance, ont pu partager trois semaines inoubliables composées d’ateliers linguistiques, de visites et d’excursions «Bible en main», d’études juives, d’activités sportives… et de rencontres avec des jeunes Israéliens, Américains ou encore Marocains.

Première visite en Israël pour certains, premier voyage collectif pour d’autres, le campus a permis à tous d’appréhender Israël d’une manière différente et originale. Car si les activitésgardaient un caractère ludique, elles leur ont également permis d’aborder notamment les dimensions de l’être juif et la relation à Israël.

Les familles ont été nombreuses à manifester leur satisfaction soulignant le caractère enrichissant, épanouissant et formateur de l’expérience vécue par leurs enfants.

Examen réussi donc pour cette première édition du Campus, conduite de main de maître par Éva Labi et Yaël David Touati et soutenue par la Fondation Alexander Muss.

Franc succès pour la première Université d’été judéo-espagnole abritée au Centre Alliance Safra
Juillet 2012

Organisée par Aki Estamos – Association des Amis de La Lettre sépharade et l’Alliance israélite universelle, la première université d’été judéoespagnole qui s’est déroulée du 8 au 13 juillet, à Paris, au centre Alliance Edmond J. Safra a rencontré un franc succès.

La soirée inaugurale s’est tenue en présence de l’ambassadeur de Turquie auprès de l’Unesco, d’Ady Steg, président d’honneur de l’AIU, de Richard Prasquier, président du CRIF et de différentes personnalités. Marc Eisenberg, président de l’AIU, et Jenny Laneurie, présidente d’Aki Estamos ont affirmé leur joie de voir leur partenariat aboutir à un tel événement et ont exprimé le souhait de multiplier les actions en faveur de la diffusion de la culture judéoespagnole.

Durant six jours, un public extrêmement nombreux a pu participer à des activités diverses sur le monde judéoespagnol. Des expositions numériques et des films étaient présentés à la Médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild. Les matinées étaient consacrées à différents ateliers de cuisine, de chant choral ou encore de judéoespagnol sous la coordination de MarieChristine Varol, professeure à l’Inalco.

Tous les aprèsmidi, des chercheurs venus de tous les horizons et de tous les pays – France, États Unis, Israël, Turquie, Belgique etc. – ont animé des conférences thématiques sur la littérature judéoespagnole, sur les contes et proverbes, sur les grandes communautés telles qu’Istanbul, Izmir ou Salonique, sur le Maroc judéoespagnol ou sur l’Alliance israélite universelle. Un aprèsmidi était réservé à la musique, introduite par Hervé Roten, directeur du centre français
des musiques juives, en présence de Susana WelchShahak, ethnomusicologue israélienne.

Les soirées ont accueilli un public encore plus nombreux pour la présentation de deux films historiques sur les Juifs de Rhodes et ceux des Balkans dans l’entredeuxguerres et autour de concerts avec des artistes renommés comme Marlène Samoun, Vanessa Paloma, Naïma Chamoul, à la tête du groupe Maayan, Liat Cohen ou encore Hayati Café.


Journée en l’honneur et autour de l’oeuvre de Shmuel Trigano au Centre Alliance Edmond J. Safra
9 septembre 2012

La journée, s’est articulée autour de deux séries d’interventions: “Engagements”, égrenant la mémoire de ceux qui les partagèrent; “Autour de l’oeuvre”, une réflexion argumentée au plus près à propos d’une pensée en actes – trentecinq années d’une puissante production intellectuelle, à la charnière de la philosophie et de la sociologie, de l’histoire et de la pensée juives.

Plus de 200 personnes – universitaires, psychanalystes, artistes, fidèles du Collège des Études juives de l’Alliance (enseignants, intervenants ou auditeurs de ses colloques) et amis – sont venus écouter les témoignages de personnalités aussi diverses que Max Benhamou, Carmen Bernand, Évelyne CohenGimel, Joëlle Dautricourt, Georges Gachnochi, Pierre Nora, Laurence Podselver, GeorgesÉlia Sarfati, Michel Attali, Marie Balmary, Raphaël Draï, Roger Pol Droit, Daniel Sibony, Perrine SimonNahum, Marie Vidal ou encore JeanPierre Winter.

Jo Toledano, directeur général de l’AIU, a souligné, en ouverture, le souhait de l’Alliance et de son président, Marc Eisenberg, de s’associer au projet nourri par Claude CohenBoulakia, d’un colloque autour de l’oeuvre de Shmuel Trigano et de son rayonnement.

Jo Toledano a remercié tous les intervenants, et en premier lieu le professeur Ady Steg, « qui a vécu avec Shmuel Trigano l’aventure du Collège des Études juives et la partage comme une vraie passion. » Le président d’honneur de l’AIU, lui, a rappelé son admiration pour celui auquel il confia le soin de fonder et diriger cette structure destinée aux adultes en quête d’un judaïsme en mouvement.

En ces lieux, comme en de multiples autres dont il fut ce jourlà porté témoignage, se manifesta « une pensée aux engendrements féconds, en tension constante entre l’ici et ailleurs », selon l’anthropologue Laurence Podselver.

Pour la philosophe et poétesse Claude CohenBoulakia, Shmuel Trigano nous entraîne sur la planète du judaïsme en une approche singulière et fertile. Elle voit en lui un spéléologue et un laboureur des Textes, qui en sonde les anfractuosités et montre comment le judaïsme constitue une architecture douée de cohérence. Il le rend lumineux, l’extrait des préjugés, malentendus, fausses interprétations…

Comme en écho résonne la conclusion de Joëlle Dautricourt, graphiste et sculpteur, emmenée par Shmuel Trigano sur les sentiers de la lettre hébraïque qu’elle parcourt sans relâche, tant graphiquement que symboliquement: « La souffrance du juste peut conduire à l’écriture heureuse. »


Une rentrée chargée pour l’AIU Canada
Septembre 2012

Saluons d’abord la naissance du nouveau site internet de la délégation canadienne www.aiucanada.org, puis l’organisation d’une grande conférence à l’occasion de la mission à Montréal de Gérard Rabinovitch, directeur des enseignements universitaires de l’AIU. Orga nisée en partenariat avec le Centre Aleph et la Congrégation Sépharade Or Ha’hayim, sur l’« Humour juif », elle a réuni plus de 120 personnes. Elle a été ouverte par Ralph Benatar et conclue par Sonia Sarah Lipsyc. Elle fut aussi l’occasion d’un entretien sur Radio Shalom de Montréal et dans le Canadian Jewish News.


L’AIU à la Claims Conference
Juillet 2012

Jo Toledano, directeur général de l’Alliance et Serge Klarsfeld, président des Fils et Filles des Déportés juifs de France, ont représenté le judaïsme français à la réunion du Conseil d’administration de la Claims Conference, en juillet à Washington.

L’AIU siège au Conseil d’administration de cette institution en charge, depuis l’après guerre, de l’acheminement des fonds de réparation aux victimes de la Shoah.

Le 60e anniversaire, célébré au Musée de l’Holocauste à Washington, a été l’occasion d’un bilan moral de la Claims Conference, dressé par les représentations de plusieurs pays, et au premier chef l’Allemagne, les ÉtatsUnis et Israël.


A ne pas manquer : deux expositions auxquelles l’AIU a contribué
Automne 2012

Juifs d’Algérie au Musée d’Art et d’histoire du judaïsme, à Paris, du 28 septembre 2012 au 27 janvier 2013.
Pierre Mendès France, un homme d’État républicain au Musée de Louviers du 12 octobre 2012 au 7 janvier 2013.
(cf. rubrique Bibliothèque)

sommaire


L es écoles de l'AIU


Baccalauréat cuvée 2012 : de brillants résultats pour les écoles de l’Alliance

Groupe des PavillonssousBois: 100 % de réussite, 84 % avec mention, dont 4 TB
Collège Lycée Georges Leven, Paris: 98 % de réussite, 64 % avec mention, dont 6 TB
Lycée Alliance, Nice: 100 % de réussite, 100 % avec mention, dont 1 TB
Lycée francoisraélien, Mikvé: 100 % de réussite, 84 % avec mention, dont 2 TB
Lycée Maïmonide, Casablanca: 100 % de réussite, 45 % avec mention, dont 1 TB
École normale hébraïque, Casablanca: 100 % de réussite, 54 % avec mention, dont 2 TB

Un grand bravo à tous nos élèves et aux équipes pédagogiques pour ces résultats, fruits d’une volonté affirmée de mener le plus grand nombre à la réussite par un enseignement de haut niveau et un accompagnement personnalisé.

La Charte fait sa rentrée

Adoptée en mai dernier, la Charte du réseau scolaire de l’Alliance définit le modèle prôné par l’AIU, à savoir celui d’une école juive pluraliste d’excellence tant dans l’enseignement général que juif, et reposant sur certains principes. Elle est, depuis la rentrée de septembre, progressivement communiquée aux équipes, aux élèves et aux familles, intégrée aux documents contractuels. La rentrée 2012/2013 a enregistré une hausse des effectifs des écoles. En affinant ainsi le socle commun de nos établissements, la charte renforce de fait l’identité des écoles du réseau AIU, et ouvre la voie à des harmonisations et des complémentarités concertées.

Collègelycée Georges Leven, Paris 12e

• « Vie juive » au sein de l’établissement

Cherchant en permanence à favoriser une bonne harmonie entre leur vie de jeunes élèves et leur enracinement dans la tradition juive, le collège lycée Georges Leven a choisi de maintenir ouvert l’établissement pendant ‘Hol Hamoed Souccoth. Permettre aux élèves de « Vivre » la prière collective, la bénédiction du Loulav, les repas sous la Souccah et les différents ateliers sont des moments privilégiés qui contribuent à créer une atmosphère favorable à leur épanouissement.

Un atelier « Bat mistva » est également proposé aux jeunes filles qui entrent au collège. Il s’agit d’un programme spécifique d’une année d’étude, aboutissant à une cérémonie. Il vise à donner du sens à cette étape de leur construction religieuse et personnelle. Le projet d’Établissement réaffirme ainsi sa volonté de leur donner, par la connaissance, les moyens de prendre toute la place qui sera la leur, en tant que femmes, dans le judaïsme.

Enfin, comme l’année dernière et en collaboration avec le Bné Akiva, deux jeunes filles israéliennes participent depuis la rentrée à l’encadrement éducatif des élèves. Dans le cadre du Shérout Léoumi, elles prennent en charge des groupes d’élèves pour des activités religieuses ou communautaires.

• Lancement d’un partenariat avec « Le Théâtre de la Clarté » de Boulogne

Un « théâtre pédagogique », au sein des cours de français des classes de 5e et 4e, a été mis en place en partenariat avec le « Théâtre de la clarté » situé à Boulogne Billancourt, théâtre qui propose des projets pédagogiques dans plus d’une soixantaine d’établissements privés ou publics.

Les objectifs sont les suivants: s’ouvrir à la culture et à toute forme d’art, renforcer la maîtrise de la langue française en accord avec le programme, impliquer l’élève dans son apprentis sage, dans un projet commun, développer la faculté de concentration, l’aptitude à devenir autonome, développer la créativité, trouver « sa place » au sein d’un groupe, ou encore apprendre à s’accepter et à exister parmi les autres.

Groupe scolaire de l’Alliance des Pavillons-sous-Bois

• La Classe Préparatoire aux Grandes Écoles

Les étudiants de la première promotion de la CPGE ont été admissibles à de nombreuses écoles dont la 9e école de France « Euromed Marseille ».

Coup de chapeau à Yonathan Arfi, membre du Conseil d’administration et du Haut Conseil de l’Alliance qui a assuré le suivi des étudiants pour la préparation aux entretiens de personnalités et aux membres du comité de pilotage guidé par Éva Labi.
Cette année, les effectifs en classe prépa ont plus que doublé: de 6 à 14 inscriptions dont 5 directement issues des bancs des PavillonssousBois.

La direction de l’établissement a aussi souhaité rendre hommage à Monsieur Jacques B. Levy (zal), décédé en mars 2012, membre du Haut Conseil de l’Alliance, membre actif du groupe support de la CPGE. Une salle de l’école a été dédiée à sa mémoire.

• La culture au centre des fêtes

Hol Hamoed Souccoth est un moment privilégié pour organiser des activités combinant vie juive, culture générale et culture juive.

Ainsi les classes de 1re ont pu suivre le parcours du Jewish code au Louvre en petits groupes suivant un jeu de piste, dans le dédale du musée; les 3es ont défendu leur équipe en mesurant leur talent sportif lors de Maccabiades; les terminales ont suivi une conférence sur « le couple » suscitant de nouveaux questionnements, ou encore les 4es qui ont participé au projet BEIT avec David Stoléru effeuillant les pages d’art et histoire dans « un musée itinérant ».

L’ensemble des élèves profitent d’un partenariat avec le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme. Ils participent à des ateliers sur des thèmes aussi divers que l’Affaire Dreyfus, le Paris juif, Moïse etc. Le MAHJ a toujours répondu aux attentes de l’établissement que ce soit pour les élèves comme pour les actions menées avec d’autres lycées, comme le lycée technologique de NoisyleSec ou encore le lycée catholique privé Saint Paul de Vannes.

École primaire Gustave Leven, Paris 16e : L’hébreu en musique

L’école primaire Gustave Leven expérimente depuis la rentrée le programme « Musique en hébreu ». L’idée est d’enseigner le programme de musique de l’Éducation nationale en hébreu avec une place importante accordée au chant et à la chorale. Les cours sont assurés par deux jeunes Israéliens qui ont la particularité d’être musiciens (l’un pianiste, l’autre cantatrice) et d’avoir une solide expérience d’enseignement de l’hébreu en milieu scolaire, notamment aux
ÉtatsUnis.

Collège-lycée de l’Alliance de Nice : une collaboration fructueuse avec le Consistoire

Les élèves ont inauguré, lors de la rentrée scolaire, les locaux rénovés de leur établissement en présence des membres du Conseil d’administration du Consistoire de Nice, propriétaire du bâtiment, présidé par monsieur Maurice Niddam.

Lors de leur visite dans les classes, les administrateurs de l’ACIN ont tenu à féliciter les élèves et les professeurs pour les résultats aux examens nationaux et ont exprimé la fierté du Consis toire d’être le partenaire de l’Alliance dans ce projet éducatif communautaire. Un petit déjeuner de travail a suivi cette inauguration au cours duquel ont été abordés les sujets de sécurité et l’engagement de la deuxième phase des travaux financés conjointement par les deux institutions AIU et Consistoire de Nice.

En bref, les infos du réseau AIU

• Alliance Europe Project : mise en place du projet Havrouta

Les dirigeants du programme Morasha – programme de Kiah (délégation de l’Alliance en Israël) dont l’action consiste à faire un lien entre connaissance du judaïsme et engagement dans la cité – contribueront à partir de cette rentrée, à la mise en place du Programme Havrouta sur l’enseignement des fêtes juives. Les équipes des PavillonssousBois, de Georges Leven, de Gustave Leven et de l’école Tachkemoni d’Anvers accueillent les équipes pédagogiques de Kiah dans la semaine du 22 octobre. Au programme: rencontres avec les directeurs et les professeurs, présentation et explication de l’expérience Morasha, mise en chantier de son adaptation au public européen. Il s’agit, à terme, d’installer dans les écoles juives d’Europe un programme d’enseignement sur les fêtes dispensé en hébreu.

• Un cadeau de rentrée

Dans le cadre d’une expérimentation de « lecture juive », un exemplaire du premier numéro de Lamalo, tout nouveau magazine destiné aux enfants juifs âgés de 7 à 12 ans et salué par les instances communautaires (Lauréat du Prix Norbert Dana 2012) a été offert, en France et au Canada, aux élèves du primaire qui découvrent la lecture.

En Israël : Darca, un réseau en pleine progression

Pour sa deuxième année d'activités, le réseau DARCA, créée par la Fondation Rashi en par tenariat avec l'AllianceKiah afin de renforcer des écoles situées notamment dans la périphérie géosociale de l'Etat d'Israël, gère déjà 17 écoles. Les trois établissements de Mikvé Israël (le lycée général, le lycée religieux et le lycée Francoisraélien) sont en cours d'intégration dans le réseau.
Darca comprend des écoles de différentes communautés de la société israélienne et s'efforce de renforcer la mixité sociale et religieuse. Darca intègre une éducation de qualité, une innovation éducationnelle et une action éducative basée sur le développement de valeurs sociales de leadership et de responsabilité communautaire.

sommaire


Les partenariats


« Dis moi qui tu cites, je te dirai qui tu es » s’exporte au Canada

L’émission radiophonique de l’AIU en France sur RCJ (94.8), animée par Ilana Cicurel, sera bientôt diffusée sur Radio Shalom à Montréal, dans le cadre d’un partenariat. Elle contribuera ainsi au développement de la visibilité et de la notoriété de l’AIU Canada, créée au printemps dernier.

L’émission a reçu récemment Frédéric Encel, Elisabeth Schemla, Catherine Chalier, Pierre Manent, le Père Patrick Desbois, Mona Ozouf et Claude Hagège.


L’Institut Européen Emmanuel Levinas de l’Alliance étend ses activités en Pologne

Un nouveau partenariat pour l’institut européen Emmanuel Levinas se concrétise. L’IEL vient de signer une convention avec l’Institut de philosophie et sociologie de l’Académie des Sciences de Pologne. Elle porte sur la mise en place d’un premier programme d’enseignement conjoint autour des « Pensées juives », sous la forme d’un séminaire franco polonais, sur la pensée et l’oeuvre d’Emmanuel Levinas. Le séminaire se tiendra au Centre de Civilisation française de l’université de Varsovie. La séance d’ouverture est prévue le 16 novembre 2012.

Officialisation de la collaboration avec le Netanya Academic College en Israël

L’institut européen Emmanuel Levinas, après avoir contribué à l’organisation de la journée mondiale du judaïsme francophone, en mars dernier, a formalisé son partenariat par la signature d’une convention avec le Netanya Academic College, pour son campus francophone. Il porte sur la réalisation durant l’année universitaire 20122013, d’un cycle de 12 conférences mensuelles sur le thème « Dérives et Repères », dont la conférence d’ouverture le 4 novembre prochain sera donnée par François Zimeray, ainsi que sur la mise en place d’une première UEL d’introduction aux « Humanités juives ». L’ouverture de celleci est prévue au second semestre de l’année universitaire 20122013.

sommaire


Les activités de l'Institut Européen

Emmanuel Levinas



Intensification des activités avec l’Université de Nice

Après les Unités d’Enseignement libre (UEL) déjà mises en place à la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de Nice, sur la « Civilisation hébraïque », sur « Juifs, Chrétiens, Musul mans en Méditerranée », l’Institut Européen Emmanuel Levinas s’associe à la création d’un Diplôme Universitaire « Langue et civilisation hébraïques » de deux années (5h de cours hebdomadaires) et d’une U.E. (Unité d’enseignement) de Master en psychologie clinique sur « Humain/Déshumain, la Question du Mal ».

« Connaissance du Monde juif » pour les cadres de l’Éducation nationale

L’Institut européen Emmanuel Levinas est partenaire du programme de formation des cadres et inspecteurs de l’Éducation nationale sur la « Connaissance du Monde juif », avec le CNRS (Cerses et Crfj) et le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Dans ce cadre, un groupe d’inspecteurs de l’Éducation nationale se rendra pour un programme de formation en Israël, du 28 octobre au 4 novembre et visitera plusieurs installations de l’Alliance dont Mikvé Israël.


D.U. Éthique de la responsabilité en partenariat avec l’Université Paris VII
Denis Diderot


Le Diplôme universitaire « Éthique de la Responsabilité », réalisé en partenariat entre l’Institut européen Emmanuel Levinas et l’université Paris VII Denis Diderot, le plus important campus Universitaire de la région parisienne, débutera le 15 novembre 2012. Les cours, séminaires, et conférences, qui s’étalent sur 2 années universitaires, se tiendront au Centre Alliance Edmond J. Safra. Ce sera l’occasion pour des étudiants de tous horizons de découvrir ce nouveau lieu culturel de l’AIU, dans le l6e arrondissement.

sommaire


La Bibliothèque de l'AIU


Un rayonnement international

• Jean-Claude Kuperminc, directeur de la bibliothèque, était invité à la première réunion internationale des conservateurs de collections Judaica, organisée par la Bibliothèque nationale d’Israël en juin dernier. Les plus grands spécialistes de la documentation juive se sont penchés sur les projets coopératifs nécessaires pour enrichir l’accès aux documents juifs pour tous les chercheurs et curieux. Des initiatives sur la numérisation complète des plus beaux manuscrits hébreux ont été annoncées, ainsi que des contacts pris pour réunir les collections d’archives juives françaises dispersées aux ÉtatsUnis.

• La bibliothécaire Guila Cooper participait elle, au mois de juin dernier, au Congrès annuel de l’Association des bibliothécaires juifs, qui se déroulait à Pasadena en Californie. Elle y a présenté son exposé sur l’éthique en bibliothèque, et a fait découvrir l’Alliance à ses collègues américains.

• En juillet, Jean-Claude Kuperminc a participé aux côtés de nombreux experts de la culture juive, aux travaux de la Memorial Foundation for Jewish Culture, dont le Board of Trustees se réunissait à Varsovie. Il a renoué les liens avec l’Institut historique juif de Varsovie, partenaire de l’Alliance dans le projet Judaica Europeana.


Les archives de l’AIU: un fond plébiscité par les chercheurs


• L’université de Trieste mène un projet de recherche international sur la présence juive dans les Étatsnations du SudOuest de l’Europe entre 1848 et 1929. Dans ce cadre, un groupe de chercheurs internationaux, (Tullia Catalan, Bojan Mitrovic, Marko Dogo) s’intéresse particulièrement à la zone exYougoslave, à la Bulgarie et à la Grèce. Les archives de l’AIU, qu’ils vont fréquenter régulièrement, sont selon eux les meilleures sources existantes pour pénétrer la réalité de la vie des minorités juives dans ces régions.

• L’efficacité et la pertinence des actions de numérisation commencent à porter leurs fruits. Un chercheur de la Drôme s’est adressé à la bibliothèque de l’AIU pour retrouver le compte rendu d’une visite dans les camps d’internement des étrangers en France en 1940. Il avait repéré l’information sur ces documents sur le site internet de la bibliothèque. Ce document ayant été numérisé dans le cadre du projet Judaica Europeana, il a fallu à peine une heure pour fournir au chercheur la pièce d’archive désirée, qu’il a pu consulter sur son écran.


La bibliothèque prête ses trésors


Deux grandes expositions ouvertes cet automne ont été alimentées par les documents prove nant de la bibliothèque de l’AIU.

Au Musée d’Art et d’histoire du judaïsme, à Paris, l’exposition Juifs d’Algérie du 28 septembre 2012 au 27 janvier 2013 inclut de nombreuses photographies représentant les écoles de l’AIU en Algérie, ou concernant les émeutes antijuives de 1899. Plusieurs livres anciens, traces de la culture hébraïque classique portée par les Juifs en Algérie, ont été prêtés par la bibliothèque: un exemplaire des responsa du RiBash (Isaac Bar Sheshet), imprimé à Constan tinople en 1546, des Lettres de Maïmonide, éditées à Venise en 1544, et un Sefer Zohar haReqia, commentaire sur les Azarot de Ibn Gabirol, écrit par Simon ben Tsemah Duran, publié à Constantinople en 1515. Dans le catalogue de l’exposition figure un article sur le rôle et
l’action de l’AIU en Algérie.

Pour commémorer le trentième anniversaire de la mort de Pierre Mendès France (1982), et le quatrevingtième anniversaire de son élection à la députation à Louviers (1932), la mairie de Louviers, le Conseil général de l’Eure, l’Institut Pierre Mendès France et l’Alliance israélite universelle se sont associés pour réaliser une grande exposition sur la vie et l’oeuvre locale, nationale et internationale de l’ancien président du Conseil. « PierreMendès France, un homme d’État républicain » présente toute l’activité politique de PMF à Louviers, son expérience à la tête du gouvernement en 1954, ses méthodes, ses réussites et ses échecs, et son influence sur la vie politique nationale et internationale. La Bibliothèque de l’Alliance, dépositaire du très précieux Fonds Pierre Mendès France, constitué d’archives concernant l’histoire de sa famille, réunies toute sa vie durant par l’homme d’État, a prêté pour la première fois de très nombreuses pièces. Il est très émouvant de découvrir le manuscrit du plaidoyer de Mendès lors du procès inique que lui intente le Gouvernement de Vichy en 1940, ou encore ses faux papiers qui lui permettent de survivre clandestinement en France avant de rejoindre les unités combattantes à Londres. L’exposition se déroule au Musée de Louviers du 12 octobre 2012 au 7 janvier 2013.


Nouvelles collections


La bibliothèque de feu Doris Bensimon Donath, qui a fait de l’AIU sa légataire universel, est parvenue à la bibliothèque et commence à être traitée. L’inventaire du Fonds d’archives du philosophe Jacob Gordin est en cours d’amélioration. Un projet de réunion des archives des Juifs originaires d’Égypte se met en place, avec en particulier la numérisation de périodiques juifs francophones publiés en Égypte. Des archives inédites de la communauté de Philippe ville en Algérie ont été déposées à la bibliothèque.


Publications


La collection « El Mundo Djudeo espanyol » a été créée par l’AIU à l’initiative de Jean Carasso, grand animateur de la culture séfarade. Elle a publié des reprints de textes inaccessibles, en judéoespagnol et en français, ainsi que des oeuvres originales. Le huitième et dernier volume de la série vient de paraître. Aspects de la culture des Juifs espagnols dans l’espace yougoslave du professeur Krinka VidakovicPetrov a été publié originellement en serbe à Sarajevo en 1986. Cette traduction française, due à Emmanuel Carlebach, est en fait la version définitive et très enrichie de ce texte, avec des mises à jour traitant des années du conflit en exYougoslavie.

Pour la première fois, il est donc possible de se plonger dans l’histoire et la culture de ces Juifs des régions balkaniques, grand foyer de la vie judéoespagnole.

sommaire


Les activités de la médiathèque

Alliance Baron Edmond de Rothschild


13 mai 2012 Un hommage était rendu à André Chouraqui en présence de Marc Eisenberg, président de l’AIU et de Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France. Michaël de SaintChéron et Emmanuel Chouraqui, fils d’André et auteur d’un documentaire sur son père qui a été projeté, ont évoqué les valeurs et les multiples facettes d’André Chouraqui

20 mai 2012 Une journée d’hommage à l’historien Jacques Taïeb était organisée en partenariat avec la Société d’histoire des Juifs de Tunisie, durant laquelle plusieurs centaines de personnes ont assisté à des exposés inédits d’historiens français, israéliens et nordafricains. Tous les spécialistes ont souligné la rigueur, la générosité et l’originalité de l’oeuvre de Jacques Taïeb

Différents ouvrages, revue et documentaire ont été présentés:

30 mai 2012 Les livres de Gérard Rabinovitch sur l’humour;

12 juin 2012 Sigila, « judaïsme et secret » parcours à travers la revue Sigila;

14 juin 2012 Les Juifs du Maghreb, naissance d’une historiographie coloniale de Colette Zytnicki

17 juin 2012 L’aventure monothéiste : judaïsme, christianisme et islam, ce qui les rapproche, ce qui les distingue livre et DVD d’Isy Morgenztern, débat en présence d’Armand Abécassis, Youssef Seddik et Laurent Lemoine

28 juin 2012 Serge Moati fut l’invité lors de la dernière séance annuelle du cinéclub pour la présentation de sa première fiction, Nuit d’Or. Ce fut l’occasion d’un passionnant débat durant lequel le célèbre journaliste a notamment évoqué ses
liens avec son pays natal, la Tunisie, et Israël.

La rentrée de septembre de la Médiathèque a été marquée par la participation comme chaque année aux Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs en France avec deux manifestations:

11 septembre 2012 La jeune fille à la tête d’âne et autres contes judéoespagnols, par Sonia Koskas en partenariat avec Aki estamos

13 septembre 2012 Présentation de l’adaptation du célèbre livre de Léo Rosten Les Joies
du Yiddish avec la participation du traducteur Victor Kuperminc et du dessinateur Olivier Ranson.

Différents ateliers sont mis en place: calligraphie hébraïque, analyse du langage audiovisuel etc.

Les prochains grands rendez vous de la Médiathèque

• 12 novembre 2012 : rencontre avec la romancière israélo-américaine Naomi Ragen

• 14 novembre 2012 : atelier d’analyse audiovisuelle

• 14 novembre 2012 : ciné-club : rencontre avec Robert Bober, projection du documentaire : « Réfugié provenant d’Allemagne, apatride d’origine polonaise »

• 20 novembre 2012 : présentation du livre de Cécile Despraries, L'héritage de Vichy, ces cent mesures toujours en vigueur (2012)

• 26 novembre 2012 : présentation du livre d’Alain Chaoulli, Les Juifs d’Iran à travers leurs musiciens

• 28 novembre 2012 : atelier de calligraphie hébraïque

• 4 décembre 2012
Présentation du livre d’Elia Boccara, La Saga des Sépharades livournais, éditions Tchou, 2012

• 5 décembre 2012
Présentation du livre de Krinka Vidakovic-Petrov, Aspects de la culture des Juifs espagnols dans l'espace yougoslave, 16ème- 20ème siècles, éditions du Nadir de l’AIU / La Lettre sépharade, 2012.

• 10 décembre 2012
Présentation du livre de Mireille Hadas-Lebel, La révolte des Maccabées: 167-142 avant J-C, Lemme Edit

• 12 décembre 2012
Atelier d’analyse audiovisuelle

• 12 décembre 2012
Ciné-club : rencontre avec Michel Hazanavicius, projection de Oss 117 Rio ne répond plus (2009)

• 18 décembre 2012
Présentation du livre de Georges Bensoussan,
Juifs en pays arabe : le grand déracinement 1850-1975, Tallandier, 2012

• 19 décembre 2012
Atelier de calligraphie hébraïque

sommaire


Le carnet


Le Haut Conseil de l’Alliance israélite universelle déplore la disparition de deux de ses émi
nents membres

Michel DARMON s’est éteint le 18 septembre 2012, à l’âge de 88 ans.

Ingénieur général du Génie maritime, officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’Ordre national du Mérite, il avait présidé l’Association FranceIsraël Alliance Général Koenig de 1988 à 2004, date à laquelle il en a été nommé président d’honneur. Défenseur indéfectible et amoureux d’Israël, il a fait preuve sans relâche d’une extrême vigilance à l’égard de tout propos ou de tout acte qui pouvait nuire ou diffamer l’État hébreu.

Il était fils d’enseignants à l’ENIO et neveu de Louis Kahn, qui avait été président délégué de l’AIU. De fait, très attaché à l’AIU, il avait été coopté, en 1972, au comité central de l’Alliance et participait avec fidélité aux séances de cette instance. Il ne manquait jamais une manifestation organisée par l’institution, notamment celles de la Bibliothèque.

L’Alliance salue son ami fidèle, un homme droit et rigoureux, qui ne transigeait pas avec les valeurs. Avec lui, l’Alliance a perdu un de ses membres les plus éminents.

Antoine BERNHEIM est né en 1924, issu d’une illustre famille. Son père, Léonce, ingénieur centralien et avocat, ami de Léon Blum, était un militant sioniste proche de Chaïm Weizmann. Sa mère, RenéeMarcelle, était l’héritière d’industriels du textile de FrancheComté. Antoine Bernheim rentrera dans la résistance après la déportation de ses parents. Il démarre dans les années 50 une brillante carrière dans la finance.

Coopté au comité central de l’Alliance le 15 avril 1964, Antoine Bernheim, malgré ses lourdes tâches professionnelles, assistait fréquemment aux réunions de cette instance en prodiguant avis et conseils avisés.

En 2007, il fut fait Grand Croix de la Légion d’Honneur par le président de la République. « C’était un homme qui souhaitait la réussite des entreprises. Il était très attaché au succès de la France » a déclaré un de ses proches. A ses obsèques, en juin 2012, le ToutParis de la finance et des affaires lui a rendu un vibrant hommage.

FÉLICITATIONS !

Serge HAROCHE se voit décerner le Prix Nobel de Physique 2012. L’Alliance israélite universelle se réjouit de cette bonne nouvelle d’autant qu’il est issu d’une lignée d’enseignants de l’AIU. Elle adresse ses plus chaleureuses félicitations à ce scientifique de renom, professeur au Collège de France.
Né en 1944 à Casablanca, il est le petitfils d’un couple d’enseignants à l’École de l’Alliance israélite universelle Isaac Haroche, né à Marrakech en 1889, et Esther Azerad, née à Tétouan en 1893.
Ses oncles, Jacques et Lucien Haroche, furent tous deux élèves de l’École normale israélite orientale, puis enseignants dans diverses écoles.Sa tante, née Grobstein en 1915 à Beyrouth, fut elle aussi institutrice à l’AIU.



Inscription Newsletter

Receive
DECEMBER 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Ouverture d’une classe de 6e

classe 6

Alliance Info

Les dernières nouvelles de l'Alliance

Alliance Info
Mars 2014